Mindfulness : connaître les mythes et les vérités sur le sujet

Publié le : 14 décembre 20214 mins de lecture

Les techniques de méditation et de concentration absolue aident à calmer l’esprit. La pleine conscience est utilisée pour atteindre un grand état d’attention, qui permet d’observer consciemment les enjeux et les difficultés présents dans la routine.

Saviez-vous que cette pratique permet de réduire le stress et d’améliorer la mémoire ? Cependant, la pratique de la pleine conscience suscite encore de nombreux doutes.

C’est dans cet esprit que cet article a été rédigé. Comprendre ce qui est vrai et quels sont les mythes de la pleine conscience. Lisez la suite pour en savoir plus.

Une thérapie psychologique ?

Non. Les exercices de concentration et de relaxation peuvent aider les traitements et les techniques associées donnent de meilleurs résultats. La capacité de se concentrer et de réfléchir à ses actions peut contribuer au traitement de troubles tels que l’anxiété et la dépression. Relier les avantages de la thérapie psychologique et des techniques de pleine conscience, car il s’agit d’approches complémentaires.

Cela demande-t-il beaucoup de temps ?

Ceux qui invoquent le manque de temps comme excuse ne connaissent pas l’aspect pratique de la pleine conscience ou cherchent une excuse. Une fois que vous vous serez familiarisé avec cette pratique, il vous faudra quelques minutes pour diriger votre attention sur le problème ou la source de stress. Un autre mythe lié au temps est que la pleine conscience nécessite un endroit calme et isolé pour réfléchir. Une fois que la pleine conscience fait partie de votre routine, vous pouvez la pratiquer même en marchant. Profitez des courtes pauses et faites des moments de concentration absolue une habitude dans votre routine.

Non recommandé aux personnes agitées ?

Non seulement il est indiqué, mais il aide les personnes agitées à se concentrer. Vous voyez, l’objectif de la pratique de la pleine conscience n’est pas de vous transformer en une personne extrêmement calme, mais de vous aider à vous concentrer pour vous permettre de résoudre les problèmes quotidiens. La pleine conscience ne bloque pas les pensées, mais permet plutôt de se concentrer sur la conscience et la respiration, d’excellents moyens de calmer l’agitation.

La pleine conscience et la méditation sont-elles la même chose ?

La focalisation sur la respiration, la concentration et la mentalisation des problèmes sont communes aux deux pratiques, mais ne sont pas la même chose. N’oubliez pas que les techniques peuvent être associées, voyez celle qui correspond le mieux à vos pauses dans la journée. Découvrez-en un peu plus sur chaque méthode.

Méditation

La pratique est plus formelle. Initialement liée à certaines religions, telles que le bouddhisme et l’hindouisme, elle est axée sur des techniques visant à développer la manière d’envisager le monde et les problèmes qui l’entourent. Adoptez une posture confortable pour profiter du moment de méditation dans votre journée.

La pleine conscience

Moins formelle que la méditation, elle est liée à l’observation des pensées, des sensations et des situations vécues. La respiration est le centre de l’activité et aussi la technique utilisée pour aider à la compréhension du monde du praticien. Comme nous l’avons vu, faire de petites pauses tout au long de la journée peut se traduire par des gains importants pour votre mémoire et la réduction du stress. N’utilisez pas le manque de temps comme une excuse, profitez de chaque instant, que ce soit en marchant vers le travail ou à la pause-café.

Plan du site